Mémoriaux de la Chambre des comptes de Normandie tome 8

Publié le par les-cahiers-dom-le-noir

Avec les volumes 15 et 16 réunis dans ce tome VIII, dom Lenoir renoue avec des analyses triées par vicomtés. Le lecteur y verra l'avantage de pouvoir se porter directement vers une zone géographique. Ce tome renoue également avec les procédures de gardes nobles qui nous apportent de précieux renseignements généalogiques. On trouvera aussi de nouveaux éléments sur les débuts de l'occupation anglaise (1418-1421). Plusieurs mémoriaux d’assises indiquent la valeur des denrées entrant en composition des rentes en nature : céréales, chapons, gélines, œufs, etc… L’échantillon est trop faible pour permettre un suivi du cours des céréales car chaque ville a sa mesure, ancienne et nouvelle ; en revanche il est intéressant d’observer certaines constantes. Ainsi la poule vaut deux douzaines d’œufs alors qu’aujourd’hui on parlerait plutôt de 7 à 8 douzaines. Mais les œufs du XV° siècle sont comparables aux œufs bios d’aujourd’hui. Le chapon vaut quatre poules, ce qui est à peu près le cas aujourd’hui, avec des méthodes de stérilisation chimique qui garantissent une efficacité quasi-totale, alors que la castration ne réussissait qu’à 70 % maximum. On trouvera enfin d'autres indications comme les gages d'officiers et le montant de primes aussi diverses que celles pour destruction de nuisibles (loups, aigles), mais aussi sur les oiseaux peuplant au XV° siècle les marais de Carentan.

 

 

Prix 40,00 €bouton acheter

Commenter cet article

Laillier 14/12/2016 11:17

Bonjour Bertrand,

Une bonne découverte dans AD Orne, 80J/8, fonds Durand de Saint-Front, numérisé par Dozeville via généanet.
Les vues 3 à 5 reproduisent un memento généalogique de la famile Le Noir de Lanchal axé sur les services militaires produits depuis 1667 par les aïeul (maintenu en son ancienne noblesse par lettres royales données en mai 1703), père et neveu de notre Dom favori.
Nous reconnaissons bien son écriture familière, et il nous apporte à son sujet un détail qui nous fait entrer dans ses motivations de recherche historique : "occupé en l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés à la recherche des matériaux de l'histoire de Normandie, et emploié par Mr Bertin, ministre et secrétaire d'Etat, à la collection des chartes et titres concernant l'histoire en général et le droit public.".
Il cite ses sources de rédaction : "cet article est extrait en grande partie des registres des chartes de la chambre des comptes de Normandie, reg. 22 f° 4 et reg.23 f° 39".
Dernière indication, en bas de la première page, est inscrite la date de 1775, époque probable d'écriture de la notice, ou 1795, date d'acquisition de l'acte, car l'écriture pourrait ne pas être le fait du Bénédictin.

Amitiés JY